P. Virgilio Corbo et P. Stanislao Loffreda

P. Virgilio Corbo et P. Stanislao Loffreda

Deux archéologues à la porte de la Maison de Pierre

En 1968, après 42 ans, le chantier de Capharnaüm a été réouvert sous la direction de P. Virgilio Corbo, ofm, précisément le 16 avril, pour le centenaire de Saint-Pierre. 

Le P. Corbo, fort de l'expérience à peine terminée de la forteresse de l'Hérodion, dirigea les recherches sur l'église octogonale de la période byzantine qui a été mise en évidence en 1921 par le P. Gaudenzio Orfali et en 1925 par le P. Antonio Gassi qui en découvrit l'abside. 

Les mosaïques ont été retirées de leur lieu d'origine afin de mieux les protéger. Ce qui a permis d'approfondir une excavation en-dessous des structures byzantines. Environ une semaine après le début des travaux, le P. Corbo, avec le P. Stanislao Loffreda, le P. Bellarmino Bagatti et le P. Godfrey Kloetzly, avait entre ses mains une grande quantité de plâtres peints conservant de nombreux graffiti et qui appartenaient à des murs de la précédente domus ecclesia. Certains graffiti contiennent des symboles chrétiens et des invocations au Christ gravés par les fidèles et les pèlerins, signe d'une antique vénération du lieu. Les fouilles ont aussi continué dans les espaces clos par les murs d'enceinte de l'église byzantine. Les résultats ont permis de préciser qu'une série de murs et de sols plus anciens se sont succédés de la période romaine tardive à l'antiquité romaine.

A partir de la seconde campagne de fouilles, le P. Stanislao Loffreda ofm rejoint d'une façon stable son compagnon et collègue Virgilio. Compte-tenu des résultats obtenus, le 30 octobre, le P. Loffreda fut autorisé à ouvrir une petite tranchée en dessous du sol de la domus ecclesia du IVème siècle. Les archéologues voulaient comprendre quelle était l'ancienneté de la maison retrouvée. La conservation en dessous du sol d'une série de couches avec des céramiques plus anciennes les convainc d'ouvrir une plus grande excavation. Une marmite entière et jamais utilisée, des lampes à huile de l'époque hérodienne, des fragments de plâtres colorés et une succession de revêtements de sols différents les amenèrent à la conclusion qu’une salle spéciale de l'habitation avait été agrandie et embellie un demi-siècle après la résurrection de Jésus. Une salle consacrée aux réunions des premiers judéo-chrétiens dans laquelle on commémorait la présence de Jésus dans la maison de Pierre, lieu où les Évangiles situent de nombreux miracles.

Les nouvelles de ces exceptionnelles découvertes se propagèrent dans les chroniques et trouvèrent échos non seulement à l'intérieur des milieux universitaires, mais firent de Capharnaüm l'un des lieux de pèlerinage les plus importants de la Terre Sainte.
De 1968 à 1986 le P. Corbo a dirigé dix-neuf campagnes qui lui ont permises d'atteindre quatre résultats principaux:

  • retracer l'histoire de Capharnaüm de la période du Bronze moyen à la période Arabe
  • préciser la datation de la célèbre synagogue au IV-Vème siècle (des études récentes ont déplacé la date à la fin du Vème siècle)
 

  • découvrir sous la monumentale synagogue, des traces de la synagogue du temps de Jésuss

  • mettre à jour les vestiges de la Maison de Pierre transformée en lieu de culte domestique.

En même temps que l'activité des fouilles, le P. Corbo a supervisé la restauration des ruines de Capharnaüm et l'arrangement de toute la zone pour les rendre visibles aux pèlerins et aux touristes, grâce aux éléments architecturaux de la synagogue et à d'autres pièces archéologiques.

Enfin, il a vu réaliser son grand désir de faire revivre un lieu de culte sur la "Domus Petri", avec la construction du nouveau mémorial, inauguré le 19 juin 1990, et pour lequel il a suivi de près chaque étape de la réalisation. Le P. Corbo mourut l'année suivante, et a été enterré à Capharnaüm à côté de la maison vénérée, comme il l'avait fortement désiré.

Depuis l'an 2000, quatre autres campagnes de fouilles ont été dirigées par le P. Stanislao Loffreda. Elles ont concerné les phases arabes et byzantines de la zone résidentielle située à l'est de la Maison de Pierre et de la Synagogue. Pendant ces dix dernières années, en plus des fouilles, le P. Loffreda a suivi la publication de nouveaux volumes de la série "Capharnaüm".

P. Virgilio Corbo et P. Stanislao Loffreda

La découverte de la Maison de Pierre